• Régis Alonso

Gladiator — Réédition 20e Anniversaire


Absolument gigantum !


Au temps de la Rome Antique, l’empereur Marc Aurèle (Richard Harris) opte pour le général Maximus (Russell Crowe), son plus fidèle pilier qu’il aime comme un fils, pour lui succéder à la tête de son empire. En effet, ce dernier est revenu triomphant de la campagne germanique de 180 apr. J.-C. et il ne peut, donc, en être autrement ! Jaloux de la renommée de ce héros de guerre, et plus encore de l’amour que lui porte l’Empereur, l’héritier du trône — le mal nommé Commode (Joaquin Phoenix) qui ne l’est guère, s’arroge brutalement le pourvoir après avoir assassiné son propre père. Pire encore, il va jusqu’à tenter de faire mordre la poussière à Maximus, et ce, afin d’avoir le champ totalement libre pour parachever ses sombres desseins. N’étant pas né de la dernière pluie, celui-ci échappe de peu à ses bourreaux, mais ne parvient pas à sauver les siens. À peine a-t-il juste le temps de comprendre ce qui lui arrive qu’il se retrouve capturé par un marchand d’esclaves avant d’être vendu pour devenir gladiateur et, ainsi, préparer sa vengeance…

Fidèle à sa réputation, Ridley Scott nous propose une vision personnelle de l’Histoire, où le destin d’un homme et le mythe s’entrelacent pour ne faire plus qu’un sur le grand écran. Après des débuts qui traînent quelque peu en longueur, mais qui nous aident à mieux planter le décor, le cinéaste entre dans le vif du sujet et sonde la psychologie de ses personnages en les confrontant les uns aux autres. Son approche, qui n’est pas sans nous rappeler certains des plus grands classiques de la tragédie grecque, s’appuie également sur une reconstitution historique étonnante dénotant un véritable sens du détail.

Bien plus qu’un film culte, Gladiator peut se targuer d’être un pur chef-d’œuvre du Septième Art avec une musique hypnotique, des effets spéciaux hallucinants pour l’époque, des dialogues intelligents et des images à couper le souffle ! Un film comme il en existe peu, au plus grand désespoir des puristes, et sans quoi le péplum serait définitivement tombé dans les oubliettes hollywoodiennes ! Frisant la perfection tant sur la réalisation que sur l’interprétation, le tout porté par une poésie qui sert encore aujourd’hui de référence dans le milieu, Gladiator nous propose du pur spectacle. Grâce à son œuvre qui fait encore figure de référence aujourd’hui, Ridley Scott trouve un sujet à sa démesure et ressuscite l’atmosphère des péplums des années cinquante et soixante dont il a conservé la quintessence épique tout en faisant une énième démonstration de ses talents d’esthète. Et avec ce coffret réédition boîtier SteelBook 20e Anniversaire en ultra haute définition, pourquoi bouder notre plaisir ? D’autant plus que les nombreux suppléments de ce Blu-ray 4K en font une véritable « bible » !


Références


Distributeur : Universal

Origine : USA/Angleterre

Date de sortie : 26 août 2020

Réalisateur : Ridley Scott

Distribution : Russell Crowe, Joaquin Phoenix, Connie Nielsen, Oliver Reed, Richard Harris, Derek Jacobi, David Hemmings, Djimon Hounsou…

Genre : Péplum dramatique d’aventure et d’action

Durée : 2 heures 35 minutes


Les points forts du 4K :

Blu-ray Disc 1

Version cinéma (2000 - 155') : – Commentaire audio de Ridley Scott, John Mathieson (directeur photo) et Pietro Scalia (monteur) – Scènes coupées avec commentaire optionnel Version longue (2005 - 171') : – Introduction de Ridley Scott – Commentaire audio de Ridley Scott et Russell Crowe Bonus U-Control sur les deux versions : – « Les manuscrits du savoir » : piste d’anecdotes avec fonction d’accès à des modules de tournage – « Visions d’Elysium : portail de sujets » : « marquez » des moments particuliers du film, et retrouvez sur le second disque les bonus s’y rapportant

Blu-ray Disc 2

Bonus U-Control « Visions d’Elysium : portail de sujets » : retrouvez les informations disponibles pour les moments particuliers « marqués » pendant le visionnage du film sur le premier Blu-ray Disc. « Force et honneur : la création du monde de Gladiator » (200') – « Récit des scribes » : le développement de l’histoire – « Les outils de guerre » : les armes – « Les tenues du royaume » : les costumes – « La chaleur de la bataille » : journaux de production – « Ombres et poussière » : la résurrection de Proximo – « La gloire de Rome » : effets visuels – « Échos dans l’éternité » : la sortie du film et son impact – Piste U-Control image dans l’image pour accéder à 156 minutes de contenus supplémentaires « Les archives d’Aurel » : – Making of du film (25') – « Les jeux de Gladiator : le bloodsport romain » (50') – « Hans Zimmer : composer Gladiator » (21') – « Maximus Uncut » : entre les scènes avec Russell Crowe (8') – « Mon journal de gladiateur » par Spencer Treat Clark : le journal personnel du jeune acteur qui joue Lucius – « Explorations effets visuels » : Germanie et Rome (24') « Image et design » : – Featurette et galeries sur la production (10') – Démonstration de story-board (14') – Comparaisons multiangles de story-boards et galeries (15' sur 2 angles) – Galerie « Ridleygram » – Galeries de costumes – Galeries photos « Séquences abandonnées et scènes coupées » : – Début alternatif et featurette (9') – « Blood Vision » (avec commentaire audio optionnel — 3') – « Rhino Fight » (avec commentaire audio optionnel — 5') – « Choose Your Weapon » (1 minute) – « Treasure Chest » (7') Bandes-annonces et spots TV (13') : – 2 bandes-annonces.

#Gladiator #Universal #UniversalPictures #Tousensemble #RegisAlonsoConsulting 

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout