• Régis Alonso

Fear The Walking Dead Saison 5

Mis à jour : 6 avr. 2020


Sang pour sang...

Madison Clark (Kim Dickens), une conseillère d’orientation, jeune veuve et mère de famille, élève ses deux enfants à Los Angeles. Ces deux derniers, Alicia (Alycia Debnam-Carey) et Nick (Frank Dillane), n’acceptent pas vraiment qu’elle ait refait sa vie avec son nouveau compagnon, Travis Manawa (Cliff Curtis), professeur dans le même lycée et également père divorcé. Alors que chacun essaie tant bien que mal de réapprendre à vivre en acceptant l’autre, une bien étrange pandémie va venir obscurcir leur quotidien. C’est autour de cette famille recomposée, qui a bien du mal à recoller les morceaux, que des intrigues vont se tisser dans la première saison pour mieux nous dévoiler les origines d’un mal encore peu connu qui va lentement, mais sûrement, bouleverser l’équilibre du monde.

Et dans cette saison 5 qui marque une nouvelle ère dans l’évolution scénaristique, Morgan Jones (Lennie Jame), transfuge de The Walking Dead, tente de diriger notre groupe de survivants préférés avec une philosophie de vie empreinte de bienveillance et d’espoir. En effet, chacun d’entre eux a pour vocation de localiser la moindre âme qui vive pour redonner ses lettres de noblesse à ce qu’il reste de l’humanité. Ainsi, en portant secours à son prochain, chacun aspire à réparer ses erreurs du passé et se racheter une conduite. Mais, il n’est pas facile d’échapper à ses démons du passé, lesquels finiront même par les rattraper. Pire encore, leur altruisme sera une nouvelle fois mis à rude épreuve lorsqu’ils se retrouveront au cœur d’un territoire inconnu où ils vont devoir combattre leurs peurs les plus inavouables…

Une preuve de plus de l’effervescence de la créativité à la télévision américaine, la saison 5 de Fear The Walking Dead fait table rase du passé et lance une nouvelle mythologie. À l’instar de The Walking Dead dont elle est dérivée, le spin-off nous contamine à nouveau, nous tenant en haleine du début à la fin, frisant parfois l’overdose d’adrénaline, et ce, même si tous les épisodes ne se valent pas. En balayant les censures et autres préjugés figurant en tête des dix commandements de la bible du tube cathodique, cette chronique télévisuelle s’avère assurément beaucoup plus mordante qu’elle ne le laissait paraître de prime abord ! Réalisation soignée, surprenante parfois avec flash-back autre flash-foward, hallucinations et autres effets sonores flippants, tout y est juste, jamais vulgaire, avec une intensité rare pour une série télévisée.

Références


Distributeur : Universal

Origine : USA

Date de sortie : 4 décembre 2019

Créateurs et showrunners : Robert Kirkman et Dave Erickson

Distribution : Alycia Debnam-Carey, Colman Domingo, Lennie James, Maggie Grace, Danay Garcia, Jenna Elfman, Garret Dillahunt, Austin Amelio, Alexa Nisenson, Karen David, Jenna Elfman, Rubén Blades…

Genre : Drame d’épouvante-horreur

Durée : 16 épisodes de 42 minutes

Les points forts des coffrets Blu-Ray & DVD :

— Bienvenu en coulisses.

— Le moment d’action.

— Présentation de la saison 5.

— Survivre.

— Relations humaines & apocalypse.

— Retour sur Daniel Salazar.

— L’évolution de Dwight.

— Construire un avenir.

— Finir la saison 5.

#Fearthewalkingdead #TheWalkingDead #AMC #Universal #UniversalPictures #RegisAlonsoConsulting #Restezchezvous #Stayhome

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout